Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : André BAUP républicain de Gauche a la Mairie d'ALBI
  • André BAUP républicain de Gauche a la Mairie d'ALBI
  • : LE BLOG DU MOUVEMENT REPUBLICAIN ET CITOYEN DU TARN
  • Contact

Texte libre


                                         
  baup.andre@orange.fr                               
                                  

Archives

Articles Récents

26 septembre 2008 5 26 /09 /septembre /2008 11:48
Philippe BONNECARRÈRE Le dicton " le 3e mandat est toujours le mandat de trop" semble se vérifier une fois de plus dans notre bonne ville d'ALBI.

Après le point-presse du maire Philippe Bonnecarrère, la presse locale n'y va pas par quatre chemins : "La ville se serre la ceinture", Trois années difficiles", "Il faudra économiser et se réorganiser", etc...

La salle de spectacle de la place de l'Amitié entre les peuples, semble rester la seule véritable priorité pour notre édile...et nous savons que ce projet est déjà très controversé à l'intérieur de sa propre majorité.

Où sont donc passées les autres promesses dont certaines datent de plus de treize ans. Premièrement , la fin de la rocade, le projet est toujours suspendu, il manque 35 millions d'euros!

La plaine des sports , véritable arlèsienne, n'est même plus mentionnée dans les projets ou les chantiers du Maire.

La réhabilitation du Théâtre Municipal , pourtant lancée à grands renforts de communication, oubliée elle aussi.

Le stade Rigaud, la démolition des tribunes et la construction des nouvelles, là aussi le service communication avait sorti tout son professionalisme pour en faire la promotion, ce projet est ... retardé !

Les associations savent maintenant qu'elles doivent se serrer la ceinture , à commencer par Saupiscau, en effet que deviendra la piscine de Caussels, à la suite de ces annonces ?

Le théâtre de La croix Blanche doit s'adapter, les services municipaux déjà mis à mal devront faire des efforts, etc, etc...

Le Maire ne se cache plus pour lancer un appel vers les collectivités territoriales voisines, Agglo, Conseil Général, Conseil Régional, "il faut mutualiser les moyens" !

Et puis bien sûr tout cela est de la faute du contexte économique national et international. Cette "bourrasque"  arrive vraiment à point nommé ! Quand on a du mal à tenir ses promesses électorales quoi de plus pratique qu'une bonne "vieille crise internationale", n'est-ce pas Mr Sarkozy ?

A.Baup
Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 13:07
Jean Marc PASTOR   La rumeur !.... Jean-Marc Pastor pourrait bien succéder à Gérard Miquel  sénateur (PS) du Lot à la questure du Sénat.

Dans la Rome antique, les questeurs étaient des magistrats chargés des finances. Créés au nombre de 2 en 447 av. J.-C. ils sont 4 en 267 av. J.-C., 20 sous Sylla et 40 sous César. Ils sont les gardiens du Trésor, chargés des finances de l'armée et des provinces. Cicéron fut un des questeurs les plus célèbres.

En France, dans chacune des assemblées parlementaires (Assemblée nationale, Sénat), il existe un Collège de trois questeurs (en règle générale, deux issus de la majorité et un de l'opposition) qui sont des parlementaires élus en début de chaque session par leur pairs parlementaires. Créé par le sénatus-consulte du 28 frimaire an XII (20 décembre 1803), cet organisme collégial a la haute main, sans être tributaire des décisions du pouvoir exécutif, sur l'administration, le personnel et les crédits de chaque Assemblée. Un poste sur mesure pour notre sénateur et ami.

André BAUP

Repost 0
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 10:19

Animation réalisée par La rédaction du Post

Après l'Université d'été de La Rochelle, Martine AUBRY, avec son alliance "reconstructeurs de DSK" + fabiusiens + aile gauche du PS (Hamon, Emmanuelli, Lienemann) veut-elle nous refaire un Congrès d'Epinay (1971) à sa façon ?
 Alliance de la droite et de la gauche du parti contre le centre incarné par Delanoë, c'était déjà la combinaison d'Epinay, la droite ( Mauroy, Deferre) et la gauche (le CERES de J.P.Chevènement) contre le centre d'Alain Savary. Cela s'était réalisé au bénéfice d'un seul homme, François Mitterrand !

Dans l'éventuelle "combinaison 2008", quel homme d'état sera le bénéficiaire, DSK ou Fabius ?



Repost 0
18 août 2008 1 18 /08 /août /2008 14:34

 



Tibet : «le mur du silence s'est brisé»au Sénat<br/>

On se presse, on se bouscule, on veut être le premier (la première !), on attend le feu vert de Sarkozy, enfin tous, ou presque, veulent poser devant les caméras de télé aux côtés du Dalaï-Lama.

Les Lang, Folliot (notre député tarnais au premier rang sur la photo),  Royal,  Ayrault,  Valls, Kouchner et Rama Yade ont-ils oublié qu’ils sont les représentants de notre République laïque ?

Que le Dalaï-Lama se prétende la réincarnation de Bouddha n’a pas l’air de les choquer plus que ça !

Que le projet politique pour le Tibet de ce "chef spirituel et temporel" n’ait rien de vraiment démocratique n'ébranle absolument pas leurs convictions républicaines !

Que sous sa prédominance au Tibet, les aristocrates et les religieux possédent 95% du territoire, la quasi-totalité de la population étant réduit à l'état de servage, ne les effraie pas plus que ça !

On peut comprendre que nos politiques s’indignent lorsque l’armée chinoise s'en prend d'une manière très musclée à ces moines safranés, mais j’aimerais qu’ils s’indignent doublement lorsque dans ce pays aux moeurs moyenageuses, les Chinois meurent par dizaines dans les mines de charbon.

Qu’ils s’indignent aussi lorsque le sida ravage les campagnes, lorsque certains petits chinois vont à l'école équipés d' un masque à gaz pour lutter contre la pollution ou quand l’armée chinoise réprime avec tout autant de force les habitants de plusieurs provinces.

Il serait peut-être bienvenu que ces chers politiques, si prompts à recevoir le Dalaï-Lama, profitent des Jeux Olympiques pour demander un minimum de libertés publiques pour le peuple chinois: la liberté d'association, la liberté syndicale, un minimum de droit du travail, etc....

Mais il est vrai que tout ça n’est pas très glamour, ni très romantique. On comprend qu’ils préfèrent la couleur safran des robes bouddhistes, c'est à n'en pas douter, la couleur qui fera fureur dans les défilés de mode de cet automne ! ! !

Repost 0
6 août 2008 3 06 /08 /août /2008 12:16
Au train où vont les financements (retards en ce qui concerne la partie "budgetée", pas d'annonce de nouveaux financements ! ) il faudra bien quatre mandats à Philippe Bonnecarrère pour tenir sa promesse de 1995 : OFFRIR UNE VRAI ROCADE AUX ALBIGEOIS !

Comme en privé il a déclaré que ses deux priorités, avant sa retraite politique, étaient la fin de la rocade et la salle de spectacles sur la place de l'Amitié entre les Peuples , après la mise en garde d'Olivier Brault  (les prochaine années seront difficiles ! )
, on ne voit pas très bien comment il va pouvoir tenir ses deux engagements pendant le présent mandat .

Un quatrième mandat sera-t-il nécessaire ? Qu'en pensent les prétendants à sa succession ?

A.Baup
Repost 0
30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 16:36

 Extrait de l’intervention de Jacques VALAX

 
« Chers Camarades, chers collègues et amis,

 

C’est là où se trouve actuellement l’entrée du Café que se trouvait la fenêtre devant laquelle le grand Jaurès était assis et succomba sous les balles tirées à bout portant par Raoul Villain, en plein délire nationaliste.

C’est Madame Poisson, qui accompagnait Jaurès avec quelques autres amis, qui prononça cette parole désormais célèbre : « Ils ont tué Jaurès ! » Ce « ils » n’en finit pas de nous interpeller…

Près d’un siècle plus tard, nous nous devons, nous socialistes, dans notre vie quotidienne, et nous au Parlement, de rester fidèles à l’action, au courage, à l’enseignement et aux idéaux toujours actuels du célèbre député de Carmaux.

Il refusait la résignation et la complaisance à l’égard d’un ordre des choses inique qu’un prétendu bon sens voudrait nous faire admettre au nom du « réalisme », de la fatalité ou… des données du marché ; il refusait l’inégale répartition des biens et des maux et le désordre injuste de l’économie capitaliste qui profitent toujours aux plus forts et au plus riches et consacrent la démission intellectuelle et la faillite morale.

Homme de convictions et même de foi en l’Homme, il s’est battu pour faire vivre ses idées, pour réaliser ses idéaux, pour célébrer l’Humanité, et il en est mort.

Aujourd’hui plus que jamais souvenons-nous du grand tribun tarnais, l’homme de l’unité humaine, l’homme de l’unité des socialistes, de la justice sociale et de la paix entre peuples et nations, entre les classes, entre les hommes.

Son socialisme mettait en avant la « Question sociale » et était d’abord républicain, dans la lignée de la Révolution française dont il écrivait, déjà en 1890 dans le journal La Dépêche, qu’elle « contient le socialisme tout entier ». Un socialisme d’inspiration métaphysique avec son idée d’unité de l’être ; un socialisme inspiré aussi de la philosophie des Lumières. Son socialisme était républicain en ce qu’il plaçait l’individu citoyen à son sommet par l’idée de pleine souveraineté du travail, dans le prolongement du principe de souveraineté politique du peuple en démocratie.

N’oublions jamais que, pour Jaurès, le socialisme était d’abord un nouveau régime économique par la « propriété sociale », et, par là même, d’emblée un véritable projet de civilisation : la civilisation socialiste !

La République mène au socialisme, martelait-il. Sachons nous en souvenir, en tant que socialistes, en tant que parlementaires, et honorons sa mémoire en le célébrant une nouvelle fois par la poursuite de son action, pour aller à l’idéal socialiste en comprenant le réel républicain ! »

 

                                                                                              Jacques VALAX, député du Tarn

Repost 0
15 juillet 2008 2 15 /07 /juillet /2008 18:44
Carte postale créée par JIHEL

Dure semaine que la semaine du 7 au 14 juillet pour notre Maire.

Il apprenait tout d'abord la confirmation par le CNOSF de la rétrogradation en Pro D2 de "son" SCA , malgré toute son implication, quelque fois contestée, il n'a pu influer sur les instances olympiques au grand dam des supporters albigeois.

Deuxième mauvaise nouvelle , son adjoint à la prévention et à la sécurité, Christian Delebois,  démissionnait pour raisons personnelles . Au bout de quatre mois le symbole de l'ouverture à gauche de notre édile ex-UMP se retrouvait réduit à néant . Pour le remplacer, le suivant dans la liste des municipales ne serait -il pas un autre intermittent de la gauche , Alain Allabert ?

Enfin, pour couronner le tout, dans les colonnes du Tarn Libre , le grand argentier Olivier Brault tirait la sonnette d'alarme en annonçant que la Ville devrait diminuer certaines dépenses pour avoir des budgets non déficitaires . "Il faudra prendre des décisions courageuses et les années à venir seront difficiles"
Façon élégante de dire aux Albigeois , quatre mois après l'élection municipale, qu'ils devront dorénavent se serrer la ceinture (comme aurait pu dire l'humoriste pendant la campagne électorale: "On ne nous dit pas tout")
Repost 0
12 juillet 2008 6 12 /07 /juillet /2008 09:21
<mms://video.assemblee-nationale.fr/wmv/13/080625_19.wmv>


Dans le cadre des questions au Gouvernement Jacques Valax  a dénoncé le fait que le Gouvernement s’attaque aux soins des personnes âgées et des malades pris en charge à 100%

Les franchises médicales imposées le 1er janvier dernier étaient bien un préambule au démantèlement de notre système de  santé (cliquez sur le lien suivant pour voir son intervention)

mms://video.assemblee-nationale.fr/wmv/13/080625_19.wmv

Repost 0
11 juillet 2008 5 11 /07 /juillet /2008 20:16
Albi. Dix idées pour faire avancer le vélo en ville
DDM
Extraits de La Dépêche du Midi
Dix idées pour faire avancer le vélo en ville Des chevrons pour guider les cyclistes sur les carrefours aux sas en passant par les nouveaux contresens cyclables, de nouvelles initiatives sont prises pour mieux pédaler.

« Les conducteurs voient mieux les cyclistes et sont plus aimables avec eux », juge une usagère.

Comme en bas des Lices, ce système permet aux cyclistes de se placer devant les autres véhicules au feu rouge et d'être les premiers à démarrer au vert.

Sorti du cerveau bouillonnant d'idées pour le vélo de Steve Jackson, un système permet aux cyclistes et aux piétons d'emprunter le pont de Cantepau. (photo ci-contre) Le trottoir aval est doté d'une bordure surélevée pour le séparer de la rocade et un escalier sommaire fait avec des rondins de bois permet de franchir le talus antibruit.

Le conseil municipal a voté lundi une délibération autorisant le maire à poursuivre les négociations avec Réseau ferré de France (RFF) en vue d'équiper la rue des Agriculteurs d'un aménagement cyclable le long de la voie ferrée Albi-Saint-Juéry.

 
Dix idées , c'est bien !  Deux priorités c'est mieux :  je propose donc  des bandes cyclables en continuité et la visibilité pour tous de ces mêmes bandes (peinture verte, par exemple).

En effet , actuellement le pseudo réseau cyclable  se résume à un pointillé dans la Ville d'Albi. Réseau en pointillé quelque fois effacé , d'autres fois à contre-sens de la circulation ou encore, plus rarement, matérialisé en vert. Dans ce réseau discontinu, le cycliste plein de bonne volonté , au bout de quelques hectomètres , se retrouve au milieu de la circulation automobile.

 Plusieurs solutions s'offrent alors à lui, s'infiltrer à ses risques et périls dans le flot des voitures, prendre le trottoir  , prendre le passage pour piétons, pédaler sur les places piétonnières ou encore les rues piétonnes . ces trois dernières possibilités étant strictement interdites par le Code de la Route auquel les cyclistes sont aussi astreints.

Quelles conséquences actuellement pour les citoyens albigeois confrontés au pseudo réseau cyclable de la Ville ?
Il nous procure des citoyens à "deux vitesses" : Les automobilistes et les utilisateurs de deux roues à moteur verbalisables à souhait  et les cyclistes bénéficiant d'une clémence tout à fait dans l'air du temps.

Les deux priorités énoncées plus haut permettraient une utilisation plus équitable de toutes les voies de notre ville par ses utilisateurs et surtout une meilleure harmonie et une meilleure compréhension entre utilisateurs d'engins motorisés et cyclistes.
C'est à ce pacte entre citoyens qu'une municipalité doit se consacrer et non le contraire, par seul souci de communication .

A.Baup
Repost 0
24 mai 2008 6 24 /05 /mai /2008 09:28
Benoît HamonA la question d'André BAUP sur le forum du "NOUVEL OBS" : Certains leaders de la gauche parlent de refondation de la gauche, de reconstruction , de rénovation, d'autres encore de la création d'un grand parti de la gauche , comment envisages -tu l'avenir ?

BENOIT HAMON répond:  La prochaine étape c´est après les congrès socialistes et communistes notamment, la construction du parti de la gauche, le parti qui rassemblera les militants issus des traditions républicaines, radicales, alter libérales, écologistes, communistes et socialistes.
Repost 0