Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : André BAUP républicain de Gauche a la Mairie d'ALBI
  • André BAUP républicain de Gauche a la Mairie d'ALBI
  • : LE BLOG DU MOUVEMENT REPUBLICAIN ET CITOYEN DU TARN
  • Contact

Texte libre


                                         
  baup.andre@orange.fr                               
                                  

Archives

Articles Récents

19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 09:39

Régionales: Va et vient pour la tête de liste UMP !

Politique. Valérie Rabassa rétrogradée pour Thierry Deville.

Photo DDM, Chantal LONGO
Photo DDM, Chantal LONGO

Comme nous l'annoncions dans notre édition d'hier, Thierry Deville, démissionnaire du Parti Radical de Gauche, figure sur la liste Tarn-et-Garonnaise de Brigitte Barèges, aux élections régionales. Un véritable coup de tonnerre dans le landernau politique !

Le parallèle avec la stratégie du Président de la République au plan national est frappant. Au point que le changement de camp de Thierry Deville fait autant de bruit à Montauban que celui d'Éric Besson à Paris, le transfuge de gauche occupant désormais la tête de liste… UMP.

Issu d'une famille d'obédience socialiste, président du Cercle radical de gauche de Montauban, candidat à tirer la liste PRG-PS aux prochaines Régionales, principal orateur d'opposition à Brigitte Barèges lors des conseils municipaux, Thierry Deville a expliqué hier lors d'une conférence de presse vouloir s'inscrire dans une « démarche de cohérence, de modernité et de projet ».

La première conséquence de sa décision d'aller chercher à droite ce qu'il n'a pas obtenu à gauche, c'est la brutale rétrogradation au second poste de Valérie Rabassa, pourtant officiellement investie tête de liste UMP la semaine dernière, et déjà en campagne. Un genre d'humiliation que seule la politique des coups autorise.

Grogne chez des élus et militants ump

La seconde conséquence aura pour cadre le conseil municipal Montalbanais au sein duquel il s'investissait avec force et vigueur à démonter ce qu'il appelait les « inepties du système Barèges », jusqu'à ce faire traiter de crétin et demander par voie de presse des excuses (cf. édition du 20/03/08).

Élu sur la liste de Gauche, occupant donc un poste revenant à l'opposition par la volonté du suffrage universel, Thierry Deville aura la pression pour démissionner. À moins qu' une négociation avec Brigitte Barèges l'encourage à changer de camp, un poste à la communauté d'agglomération pouvant faciliter la chose.

Enfin, troisième conséquence, déjà tangible, l'arrivée de Thierry Deville dans le camp UMP est loin de faire l'unanimité au sein des troupes de Brigitte Barèges. Sous le manteau, des conseillers généraux , municipaux et des cadres du parti départemental - demandant à ce que leur nom ne soit pas cité pour éviter toutes représailles (SIC) - regrettent «une absence totale de concertation». Et affichent une certaine amertume, au prétexte d'être « moins bien traités ». Même grogne chez beaucoup de militants et proches de l'UMP, à l'instar de Daniel Laurens (exRPR - UMP) : «On a là un système et des mœurs d'un autre âge ! Le maire de Montauban, serait-elle une femme politique qui aime le pouvoir et la domination ?Où est donc passé l'électorat de Madame le Maire pour aller de compromis en compromis vers un électorat de gauche sans parvenir à le courtiser. Bref on a là une liste régionale trompe l'œil constituée de transfuges ex-radicaux de gauche, ex-radicaux de droite, qui au soir du 14 mars 2010, ne seront simplement qu'une liste d'ex-candidats. De telles pratiques, permettent en même temps d'asseoir son pouvoir sur ces propres troupes, et de couper court aux ardeurs légitimes des fidèles qui ont gravi peu à peu les échelons du curseur politique, pour être préféré à de nouveaux partisans. On trompe les électeurs parfois, mais certainement pas tout le temps...»

Partager cet article

Repost 0
Published by André Baup Mairie d'Albi - dans HUMEURS D'EN FRANCE
commenter cet article

commentaires