Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : André BAUP républicain de Gauche a la Mairie d'ALBI
  • André BAUP républicain de Gauche a la Mairie d'ALBI
  • : LE BLOG DU MOUVEMENT REPUBLICAIN ET CITOYEN DU TARN
  • Contact

Texte libre


                                         
  baup.andre@orange.fr                               
                                  

Archives

Articles Récents

21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 22:08

Albi. Les élus appellent à une «gauche rassemblée»

André Baup (MRC), Marie-France de Truchis (EELV), Bernard Gilabert (PS), et Michel Albarède (PRG) appellent la gauche à se rassembler./ Photo DDM, Emilie Cayre. - Tous droits réservés. Copie interdite.
André Baup (MRC), Marie-France de Truchis (EELV), Bernard Gilabert (PS), et Michel Albarède (PRG) appellent la gauche à se rassembler./ Photo DDM, Emilie Cayre. ()

André Baup (MRC), Marie-France de Truchis (EELV), Bernard Gilabert (PS), et Michel Albarède (PRG) appellent la gauche à se rassembler./ Photo DDM, Emilie Cayre.

Les choses s'accélèrent dans la perspective des élections municipales de 2014. Hier, huit conseillers de l'opposition locale ont publié un communiqué intitulé «Le changement à la mairie d'Albi: la gauche rassemblée». Ce message n'arrive pas par hasard. Il intervient une semaine après la quasi-déclaration de candidature de Stéphanie Guiraud-Chaumeil, adoubée par Philippe Bonnecarrère. L'adjointe au maire est désormais favorite pour être tête de liste de la majorité sortante.

Mais la gauche veut elle aussi occuper le terrain. Les élus d'opposition, emmenés par Bernard Gilabert (PS) et Michel Albarède (PRG), les deux têtes de liste des municipales de 2008, dénoncent les dépenses de la ville, faisant référence au chantier des Cordeliers: «Le maire se comporte comme une diva oubliant son sens de l'équilibre et de la mesure.» Autre cible: la circulation jugée «catastrophique», «conséquence d'un manque d'anticipation associé à des décisions unilatérales et obstinées de fermetures de rues.»

Quelle tête de liste ?

Les quatre formations de gauche (PS, PRG, MRC et EELV) annoncent qu'elles vont travailler à la mise en place d'un programme municipal: «La parole doit être donnée aux Albigeois, aux associations et aux partenaires qualifiés».

Dans ce communiqué, les huit signataires tendent aussi la main au Front de gauche qui pour l'instant, n'est pas dans la logique d'une liste unique de l'opposition. Ils souhaitent pourtant, qu'un accord soit conclu avec cette formation.

Interrogés hier, ces élus n'ont pas souhaité s'exprimer sur leur future tête de liste. Mais tous les regards se tournent vers Bernard Gilabert. «Je suis pour l'instant, candidat à ma succesion à la tête de la section PS d'Albi» se contente de répondre avec un sourire, Bernard Gilabert qui devrait dans les prochaines semaines en dire plus sur ses intentions. Mais on le voit mal renoncer à briguer la tête de liste.

Partager cet article

Repost 0

commentaires