Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : André BAUP républicain de Gauche a la Mairie d'ALBI
  • André BAUP républicain de Gauche a la Mairie d'ALBI
  • : LE BLOG DU MOUVEMENT REPUBLICAIN ET CITOYEN DU TARN
  • Contact

Texte libre


                                         
  baup.andre@orange.fr                               
                                  

Archives

Articles Récents

9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 18:10

 

 

Baylet veut dégraisser la Dépêche du Midi ! (LE PETIT JOURNAL)

63842-baylet-1.jpg

[« Le patron des Radicaux de Gauche (PRG) annonce des licenciements dans sa propre entreprise alors qu’elle vient d’enregistrer des bénéfices records ». « Si ce nouveau plan devait être mis en place, devrait-on alors voir le gouvernement demander à la Dépêche du Midi de rembourser les aides qu’elle a reçue de sa part (1,6 Millions d’Euros en 2011) ».]

Voilà encore un cas de figure qui fera grincer des dents.

Alors que le gouvernement vient de faire de l’emploi sa priorité pour la nouvelle année, c’est que le patron des Radicaux de Gauche (PRG) qui annonce des licenciements dans sa propre entreprise alors qu’elle vient d’enregistrer des bénéfices records pour ce secteur d’activité.

En effet le groupe la Dépêche a annoncé lors d’un CE en décembre la mise en place d’un plan de réduction des coûts baptisé "Plan fitness" (ils ont osé après avoir baptisé les précédents plan «grenelle» et «plan lumière»).Au menu, baisse des effectifs, menace sur de hebdos et réductions de frais fixes.

Le conseil d’administration du groupe de presse, dirigé par le président du parti radical Jean-Michel Baylet, a annoncé le lancement de ce plan pour l’année 2013.

D’après France 3, c’est en effet à une cure d’amaigrissement que doit s’attendre le journal. Une restructuration des pôles magazine (Toulouse Mag, In Toulouse, Les Décideurs de Midi-Pyrénées) et hebdo du groupe (Le Villefranchais, la semaine du Lot, la gazette du Comminges) est prévue, ainsi que le départ de 100 à 150 salariés. Le Syndicat des Journaliste (SNJ) parle d’un plan "cynique et provoquant".

Concernant la masse salariale, un plan de départ volontaire a été refusé, d’après le site Carré d’info, par les syndicats échaudés lors du précédent « Grenelle », un autre plan d’austérité. Ces derniers ont donc refusé le déploiement de ce dispositif et il y aura donc bel et bien un plan social dont les dé- tails seront connus courant janvier.

Pour faire passer la pilule, le groupe parle des résultats enregistrés lors des 5 dernières années. Sur cette période, le groupe La Dépêche a supprimé 230 de son millier d’emplois dont 50 à la rédaction sur les 230 postes. Il faut dire que sur cette période le recul des recettes publicitaires et des ventes ont eu un impact sur le chiffre d’affaires.

Pourtant, aujourd’hui le groupe est redevenu rentable. Selon les chiffres publiés en août dernier (La Lettre A N°1561 du 28/09/2012), le groupe de Jean-Michel Baylet est parvenu à dégager 3,8millions € de bénéfices. Notamment grâce à l’aide publique. Le groupe la Dépêche du Midi affiche ainsi une santé insolente et peu commune dans la presse régionale. L’an passé, il est parvenu à dégager 3,8 millions d’euros de résultat net pour 146 millions € de chiffre d’affaires consolidé. De bons résultats qui reposent principalement sur les aides publiques au portage, c’est-à-dire une aide l’État. Pour 2011, son montant atteignait 1,6 million €. Si ce nouveau plan devait être mis en place, devrait-on alors voir le gouvernement demander à la Dépêche de rembourser les aides qu’elle a reçue de sa part. Une position souvent évoquée dans les cas Mittal, PSA ou d’autres sociétés mais qui a peu de chance de se reproduire ici vu les étroites relations qu’entretien Jean-Michel Baylet avec

François Hollande et le gouvernement Ayrault dont il est l’un des principaux partenaires.

Les bons résultats du groupe tiennent également au succès de Midi olympique, qui apporte un million d’euros aux bénéfices. Autre élément à faire pâlir d’envie ses confrères : sur les 28 millions€ empruntés pour une bonne part en 2002 et 2003, il ne restait plus que 11 millions € dus en 2011.

Les syndicats, de leur côté, dénoncent la stratégie du groupe et notamment son engagement dans Ovalie.com, structure de communication à destination des clubs de rugby et les brasseries Midoc.

***

LE PETIT JOURNAL dénonce : Basé dans le département de Tarn-et-Garonne, le groupe Le Petit-Journal est un groupe de presse écrite implanté dans 11 départements du Sud-Ouest de la France et comptant 12 éditions (Ariège, Aude, Aveyron, Comminges, Gers, Hautes-Pyrénées, Hérault, Lot, Lot et Garonne, Pyrénées-Orientales, Tarn-et-garonne et Toulouse - Lauraguais)

CE NUMERO est en kiosque à compter du Mercredi 9 janvier 2013 !

Partager cet article

Repost 0

commentaires