Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : André BAUP républicain de Gauche a la Mairie d'ALBI
  • André BAUP républicain de Gauche a la Mairie d'ALBI
  • : LE BLOG DU MOUVEMENT REPUBLICAIN ET CITOYEN DU TARN
  • Contact

Texte libre


                                         
  baup.andre@orange.fr                               
                                  

Archives

Articles Récents

18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 11:15
Publié le 18/05/2011 07:55 | R.R.

Albi. Les élus de gauche se rebiffent

politique

Une partie des élus de gauche du conseil municipal, hier à la mairie, pour un bilan de mi-mandat. /Photo DDM, Jean-Marie Lamboley
Une partie des élus de gauche du conseil municipal, hier à la mairie, pour un bilan de mi-mandat. /Photo DDM, Jean-Marie Lamboley
Une partie des élus de gauche du conseil municipal, hier à la mairie, pour un bilan de mi-mandat. /Photo DDM, Jean-Marie Lamboley

A l'exception du Communiste Josian Vayre, les élus de gauche (PS, PRG, MRC, EELV) du conseil muinicipal étaient réunis hier, pour livrer leur bilan de l'action municipale à mi-mandat.

Les 60 % des voix obtenues par la gauche sur la ville lors des dernières cantonales, donnent quelques assurances dans le propos.

L'Unesco : « Rien n'a été anticipé et peu de moyens pour l'office de tourisme. Avec le classement les touristes attendent du professionnalisme ».

Les Cordeliers : « Le maire ne pense qu'à ça, il communique sans arrêt et sans compter. Le projet de grand théâtre est estimé à 51 millions d'€, ce sera plus près des 68 M€. Et même pas une salle d'exposition et aucun projet culturel. Le cinéma de 1 000 places aurait pu se faire ailleurs, c'est la place du conservatoire de musique ».

Transfert de compétences vers la C2A : « 160 employés municipaux sont passés sous le contrôle de la C2A, soit 2,2 % de charges de fonctionnement en moins pour la ville. Dans le même temps, elle augmente les impôts d'un pour cent, au final c'est trois points de fiscalité en plus. Peu de démocratie à la C2A où les 15 sièges de la ville sont occupés par des élus de la majorité ».

Politique sportive : « Elle est sans logique à l'image de l'abandon de la piscine du Caussels. Des assises du mouvement sportif sont nécessaires ».

Plaine des sports : « Deux terrains au lieu de cinq, pas de vestiaire, ni de douche, ni d'éclairage, un accès inadapté ».

Voirie transports : « Catastrophique à cause du retard accumulé. Pas de plan de rénovation des rues et des trottoirs, les moyens ont été affectés à d'autres projets ».

Environnement : « La thermographie n'était finalement qu'un gadget, les engagements pris pour isoler les bâtiments municipaux ne sont pas tenus, seule une partie d'une école a été isolée».

Budget. « Les finances sont lourdement touchées par le projet des Cordeliers avec en 2011 un emprunt de 35 M€ et l'emprunt d'aujourd'hui c'est l'impôt de demain ».

Le maire : « Pendant et après les cantonales il a sciemment semé la zizanie dans son équipe qui aujourd'hui se lézarde, ça lui permet de se conforter dans un centralisme du pouvoir. Après avoir été RPR, UMP, sans étiquette, il se dit aujourd'hui centriste, mais ne confond-il pas centriste avec centralisateur» ?

Marie-France de Truchis, Anne-Marie Roquelaure, Agnès Berger, Bernard Gilabert pour le PS, Michel Albarède (PRG), André Baup (MRC), Claude Deutschmeyer (société civile)

 

Imprimer

Partager cet article

Repost 0

commentaires