Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : André BAUP républicain de Gauche a la Mairie d'ALBI
  • André BAUP républicain de Gauche a la Mairie d'ALBI
  • : LE BLOG DU MOUVEMENT REPUBLICAIN ET CITOYEN DU TARN
  • Contact

Texte libre


                                         
  baup.andre@orange.fr                               
                                  

Archives

Articles Récents

5 février 2008 2 05 /02 /février /2008 10:16

Breuil-Mazicou. Une octogénaire s'était blessée en tombant avenue de Pélissier.

Albi. Les usagers réparent le trottoir eux-mêmes

Albi. Les usagers réparent le trottoir eux-mêmes
DDM
Extraits :
Une octogénaire s'était blessée en tombant avenue de Pélissier.

Fils de la piétonne blessée au visage lundi 28 janvier, Michel Calmels a réparé lui-même le trottoir.

Les trottoirs inégaux seront aplanis, comme cela a déjà été fait sur la portion située entre la voie ferrée et l'avenue Dembourg.

Ancien soudeur à l'arc entre « mille métiers », ce retraité de 60 ans habitué des chantiers s'est retroussé les manches.

 

Personne ne butera plus sur la bordure saillante, entre les numéros 139 et 141, avenue de Pélissier. Fils de la piétonne blessée au visage lundi 28 janvier, Michel Calmels a réparé lui-même le trottoir. Cet habitant de Fénols est venu samedi matin à Albi, avec une masse et une disqueuse. « Nous l'avons branchée chez un voisin. Nous avons coupé l'ancien entourage d'un arbre, qui dépassait du sol de 5 ou 6 centimètres. Puis nous avons tapé pour enfoncer tout ce qui risquait encore de faire obstacle. Quand ils ont entendu le bruit, d'autres riverains sont arrivés », raconte Michel Calmels.

« senti responsable »

Après l'accident, Michel Franques, l'adjoint du maire aux quartiers et à la voirie, a présenté ses excuses. Il a annoncé pour le 17 mars des travaux sur cette partie de l'avenue, côté centrale. Les trottoirs inégaux seront aplanis, comme cela a déjà été fait sur la portion située entre la voie ferrée et l'avenue Dembourg.

Michel Calmels n'a pas voulu attendre. « Ce n'est pas normal. On fait comme si rien ne s'était passé. » Ancien soudeur à l'arc entre « mille métiers », ce retraité de 60 ans habitué des chantiers s'est retroussé les manches. « Si j'ai le droit d'intervenir ainsi sur le domaine public ? Je ne sais pas, mais il faut se jeter à l'eau. On ne peut pas rester passif et tourner la tête en se disant que ce n'est pas son problème. Il n'y avait qu'un quart d'heure de boulot… », constate Michel Calmels qui veut « donner à réfléchir. Après sa chute, ma mère, Carmen Calmels, 82 ans, va mieux. Mais elle a encore la figure jaune et bleue à cause des hématomes, la lèvre mâchée qui la gêne quand elle mange, déjà qu'elle est maigre, ça ne s'arrange pas. Elle devra consulter un oto-rhino pour son nez. Elle n'ose plus aller chez se fille, Éliane Gazagne, qui réside tout près à Pélissier. Si quelqu'un d'autre s'était blessé, je me serais senti responsable. »

À un mois des municipales, l'incident a pris un tour politique. Colistier de Bernard Gilabert (PS), conseiller municipal sortant, et ami de Michel Calmels, André Baup est allé apporter son soutien, car il y voit le signe « d'un mauvais traitement des quartiers. Les gens se plaignent des trottoirs mal fichus, c'est clair. Ils ont réagi en urgence. »

« Il faut protéger les personnes âgées », abonde Bernard Kackzan, porte-parole du collectif de riverains. Il va écrire à la ville pour demander aussi les panneaux promis pour interdire aux poids-lourds de plus de 3,5 t cette avenue « la plus dangereuse » d'Albi. D'ici qu'il les pose lui-même…

Partager cet article

Repost 0
Published by André BAUP - dans DANS LA PRESSE
commenter cet article

commentaires