Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : André BAUP républicain de Gauche a la Mairie d'ALBI
  • André BAUP républicain de Gauche a la Mairie d'ALBI
  • : LE BLOG DU MOUVEMENT REPUBLICAIN ET CITOYEN DU TARN
  • Contact

Texte libre


                                         
  baup.andre@orange.fr                               
                                  

Archives

Articles Récents

24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 10:26

Sarkozy s\\'emmêle les pinceaux sur la couche d\\'ozone

A la quinzième minute de son entretien avec Laurence Ferrari et David Pujadas , Nicolas Sarkozy a abordé la question du climat. Pour justifier l’instauration de la “taxe carbone”, le président de la République s’est gravement emmêlé les pinceaux

“Des scientifiques et des savants du monde entier se sont réunis des mois et des mois pour dresser un constat : le monde court à sa perte si on continue à émettre du carbone qui crée un trou dans le couche d’ozone et qui brise les équilibres de la planète.”

Les scientifiques dont parle M. Sarkozy – ceux du GIEC – ont dressé un constat effrayant. Mais ils n’ont pas sûrement pas dit que le carbone créait un trou dans la couche d’ozone. M. Sarkozy fait ici une grosse confusion entre deux phénomènes qui n’ont rien à voir.

L’ozone – ou O3, un gaz composé de trois atomes d’oxygène – forme une couche dans l’atmosphère, à environ  35 kilomètres d’altitude. Cette couche nous protège des rayons ultra violets (UV) du soleil. Les UV sont des rayons très énergétiques qui peuvent, entre autres, provoquer des cancers de la peau. La couche d’ozone a été altérée par endroits à cause des gaz dits CFC (chlorofluorocarbures ). On les trouvait en grande quantité dans les aérosols.

Il n’y a donc aucun rapport entre carbone et trou dans la couche d’ozone, contrairement à ce qu’a asséné le président. Il est vraiment fâcheux qu’un président puisse faire une erreur aussi grossière et que personne sur le plateau ne le lui fasse remarquer.

N.B: Par ailleurs, le président parle de carbone, qui, en soi, n’est coupable d’aucun mal. C’est un élément chimique des plus communs. C’est un abus de language répandu de confondre carbone et dioxyde de carbone. Le président voulait sans doute parler de ce dernier qui, lui, est un gaz à effet de serre responsable du réchauffement de la planète.

Photo : Goddard Photo and Video Blog

Partager cet article

Repost 0
Published by André Baup Mairie d'Albi - dans DANS LA PRESSE
commenter cet article

commentaires