Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : André BAUP républicain de Gauche a la Mairie d'ALBI
  • André BAUP républicain de Gauche a la Mairie d'ALBI
  • : LE BLOG DU MOUVEMENT REPUBLICAIN ET CITOYEN DU TARN
  • Contact

Texte libre


                                         
  baup.andre@orange.fr                               
                                  

Archives

Articles Récents

9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 15:19

La salle de spectacle occuperait environ 2500 m2 sur les 10 000 m2 de la place de l'Amitié aujourd'hui entièrement dévolue au stationnement. Photo DDM, Emilie CayreM. BONNECARRERE souhaite agir vite puisque c'est son dernier mandat. Construire une ville du 21ème siècle exige certes d'agir rapidement mais nécessite une stratégie pour répondre aux attentes des populations.

Une nécessité : rendre la culture accessible au plus grand nombre.

La culture doit être accessible au plus grand nombre dans l'agglomération albigeoise. La barrière, financière est trop souvent présente qui empêche encore de franchir le seuil du théâtre municipal.

La marchandisation de la société et sa soumission croissante à la logique financière la plus implacable doivent être combattues notamment dans le domaine culturel. Rappelons-nous les propos d'un dirigeant de la chaîne la plus importante de l'audiovisuel français reconnaissant que sa mission première était de « vendre du temps de cerveau disponible à Coca Cola ». C'est cette logique que nous devons combattre.

 

Il est donc urgent et nécessaire que la municipalité d'Albi prenne le pari de la démocratisation de la culture à une époque où les moyens modernes de diffusion de l'art et du savoir n'ont jamais été aussi puissants. D'abord parce que la culture est un facteur essentiel d'épanouissement et de bonheur personnel mais également de bonheur partagé.

 

Il faut que la culture soit aujourd'hui à Albi et dans le Tarn synonyme de partage en créant du lien social. A l'heure où la crise économique et sociale favorise les replis sur soi et les replis communautaires, il est plus important que jamais de cimenter notre société.

 

La construction éventuelle d'une nouvelle salle de spectacle doit donc s'inclure dans cette démarche globale et cohérente. Il est révolu le temps où le maire et son équipe décidaient d'une façon unilatérale de l'implantation d'un équipement sans en étudier les répercussions et sans l'inclure dans une politique favorisant d'une manière forte l'accès du plus grand nombre à la culture.

 

Aujourd'hui, pour accroître la fierté des citoyens d'appartenir à notre territoire, il faut gommer les fractures entre les territoires et entre les catégories sociales. Un nouvel équipement, c'est plus d'équité, plus de mixité, et de lien entre les espaces, les fonctions et les hommes.  Sa réalisation impose plus de réflexion et de concertation. Manifestement, ce projet albigeois ne s'inscrit pas dans cette logique.

Albi une ville se développant sans maîtrise, sans cohérence, et sans coordination.

Pour les équipements, une politique culturelle cohérente doit par conséquent prendre davantage en compte l'articulation nécessaire entre création, territoire et publics. Pourquoi donc M. BONNECARRERE se refuse à nier l'existence de la salle de la musique à Cap-Découverte. Pourquoi ne restaure-t-il pas le théâtre municipal d'Albi ? Pourquoi les locaux de l'Ecole de Musique et de Danse sont-il dans un état lamentable ? Souhaite-il uniquement réaliser un nouvel équipement pour marquer de son empreinte son dernier mandat ? Souhaite-il simplement supprimer la gratuité du parking et donc imposer des dépenses supplémentaires aux salariés de l'hôpital, de la CPAM et des commerces qui utilisent au quotidien ce parking ?

Ce projet donne l'impression d'une ville se développant sans maîtrise, sans cohérence, et sans coordination.  Il va dégrader notre territoire, notre patrimoine, notre environnement et induire de nouveaux coûts pour la commune.

En effet, cette salle ne disposera, par exemple, d'aucune facilité d'accès. Elle générera donc des répercussions négatives sur les déplacements en centre ville et l'encombrement urbain. Elle va également fragiliser un peu plus l'équilibre entre l'habitat et le commerce et ne favorisera pas un développement harmonieux du centre ville...

 

Ce projet est donc incohérent puisqu'il ne concilie pas :

  • la qualité de vie des habitants avec l'accès d'un plus grand nombre à la culture.
  • une densité raisonnable de population et un cadre de vie qui correspondant aux aspirations des albigeois
  • l'usage de la voiture et la qualité de l'environnement

Par ailleurs, l'argent consacré à cet équipement ne permettra pas d'accroître l'attractivité de notre territoire. Alors qu'il s'agit d'un sujet essentiel car nos territoires et les villes sont désormais en compétition au niveau européen et mondial. Notre avenir dépend de plus en plus de notre capacité à attirer les hommes et les entreprises.

 

Une vision dépassée de l'aménagement urbain.

En définitive l'attitude de M. BONNECARRERE et son équipe démontrent qu'ils ont aujourd'hui une vision dépassée des politiques d'aménagement urbain. Ma conviction est qu'il faut désormais concevoir les projets d'aménagement en prenant concrètement en compte au plan local les volets économiques, sociaux et environnementaux, et proposer aux albigeois d'habiter demain dans des villes et des quartiers encore plus agréables et encore plus facile à vivre.

Face à ces enjeux, l'action sur la ville doit être ambitieuse et volontariste. Elle doit combiner stratégie d'une part et action opérationnelle d'autre part. Enfin elle doit articuler les différentes échelles du bassin de vie à l'aire urbaine jusqu'au quartier pour permettre de mieux gérer l'argent public.

 

En dépit des progrès de l'intercommunalité, l'extension des bassins de vie bien au-delà du périmètre de la communauté d'agglomération, appelle des modes nouveaux de gouvernance de notre territoire qu'il nous reste dans une large mesure à inventer en faisant fi des antagonismes politiques mais  n'ayant qu'un seul objectif répondre aux attentes de nos populations.

 

C'est la raison pour laquelle je propose aux albigeois la signature d'une pétition.

 

Avec les signatures recueillies, ensemble, nous effectuerons des démarches auprès du maire afin qu'il revienne sur sa décision

Jeudi 9 avril 2009

Partager cet article

Repost 0

commentaires