Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : André BAUP républicain de Gauche a la Mairie d'ALBI
  • André BAUP républicain de Gauche a la Mairie d'ALBI
  • : LE BLOG DU MOUVEMENT REPUBLICAIN ET CITOYEN DU TARN
  • Contact

Texte libre


                                         
  baup.andre@orange.fr                               
                                  

Archives

Articles Récents

24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 14:17
(chanson de Françoise Hardy)

Benoît Hamon candidat à la succession de François Hollande
AFP 23.09.08, le 23 septembre 2008
imprimante

Le chef de file de la gauche du PS Benoît Hamon a annoncé, mardi 23 septembre, qu’il est candidat au poste de premier secrétaire. "Il faut changer l’orientation du parti et construire une nouvelle majorité" qui "refuse la mondialisation libérale", a déclaré le leader du Nouveau Parti socialiste (NPS), âgé de 41 ans. "Dès lors que nous postulons à construire une majorité nouvelle, il est légitime d’avoir un candidat et logique et naturel que je propose au Conseil national ma candidature au poste de premier secrétaire", a ajouté le député européen, ex-secrétaire national du PS à l’Europe, qui a aussi été conseiller de Martine Aubry quand elle était ministre des affaires sociales.

Il sera "le premier signataire" d’une motion rassemblant diverses forces de la gauche du parti, notamment l’ex-ministre Marie-Noëlle Lienemann, mais aussi l’ex-rocardien Pierre Larrouturou, promoteur de la semaine de quatre jours, et le sénateur Jean-Luc Mélenchon. "Je propose au PS de faire quelque chose de vraiment neuf. L’âge du premier signataire de notre motion marque une volonté de renouveler le parti et de faire qu’il ne soit pas confisqué par une génération", affirme-t-il.

Benoît Hamon entend porter quatre orientations politiques : "retour de la puissance publique dans le champ économique ; restrictions indispensables au libre-échange là où il met à mal la protection de l’environnement et les droits des salariés et des citoyens ; exigence d’une nouvelle répartition des revenus entre le travail et le capital ; vraie réorientation de la construction européenne". Il juge le contexte propice, "car la situation de crise internationale démontre l’échec des solutions libérales".

Partager cet article

Repost 0

commentaires

MKL 28/09/2008 11:10

Suite à l'accord pour une motion commune passé entre Benoît Hamon, Marie-Hélène Lienemann, Henri Emmanuelli, Jean-Luc Mélenchon, P. Quiles, G. Filoche et Pierre Larrouturou, quelques éléments sur ce dernier, pour ceux qui ne le connaitraient pas encore.Ses principales caractéristiques sont une précision "mathématique" de ses analyses, une clairvoyance hors pair et une singularité des solutions qu'il préconise.À 43 ans, Pierre Larrouturou est depuis peu Délégué national Europe du PS.> En 1993, parallèlement à une carrière de consultant pour un grand cabinet de conseil en stratégie industrielle (11 ans), il se lance dans un combat contre le chômage et la précarité et fait voter une loi expérimentale sur le concept de la semaine de 4 jours. Depuis, plus de 400 PMEs sont toujours à 4j/semaine avec des milliers d'emplois créés en CDI.> En janvier 1998, dans "35 heures le double piège", il "prédit" l'échec des 35h en termes de création d'emplois en masse > En février 2003, il annonçait qu'il y aurait un référendum sur la Constitution européenne et que le Non allait gagner si l'on ne négociait pas un vrai Traité social. > En Juin 2004, en collaboration avec quelques socialistes français, il rédige un Traité de l'Europe sociale avec 5 objectifs chiffrés. Ce traité a été soutenu par 400 personnalités européennes.> Début 2006, alors que tous les sondages annonçaient la victoire de Ségolène Royal, il écrivait dans Le Monde et dans "Urgence Sociale" que la gauche allait perdre en 2007 si elle ne prenait pas quelques mois pour construire un vrai projet.> Juin-Octobre 2007, Pierre Larrouturou et Eric Halphen ont porté plainte contre François Fillon pour diffusion de fausses nouvelles en période électorale (Cf. Libération et Lemonde.fr du 6 juin 2007). Son action a été relayée par d'autres citoyens dans chacun des 100 départements français. > Novembre 2007, sortie de l'impressionnant "Livre Noir du Libéralisme", dans lequel il "exécute" de manière systématique les dogmes et mensonges du gouvernement et du MEDEF, chiffres réels à l'appui (toutes les sources sont citées et incontestables), il alerte sur le risque de récession mondiale du à la dérive du système financier anglo-saxon, il y présente ensuite un véritable plan d'action en 20 points, pour appliquer en France et en Europe une vraie politique de gauche, extrêmement ambitieuse mais néanmoins réaliste car basée sur des expérimentations réussies.Il n'hésite pas non plus à dénoncer la "fainéantise intellectuelle" de la direction du PS en citant noms et extraits de discussions. Cet ouvrage a été associé à une pétition pour "secouer" la direction du PS -> 27000 signatures !> Enfin, sa dernière parution s'intitule : "POUR EN FINIR AVEC SARKOSY - 20 bonnes raisons et 1 stratégie", démocratiquement évidemment...La conjonction des énergies de ces 7 personnalités peut devenir explosive si nous nous en donnons les moyens et ainsi dépasser largement le seuil de 15% de votes militants que les médias jugent infranchissable !D'autres infos sur : http://nouvellegauche.fr