Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : André BAUP républicain de Gauche a la Mairie d'ALBI
  • André BAUP républicain de Gauche a la Mairie d'ALBI
  • : LE BLOG DU MOUVEMENT REPUBLICAIN ET CITOYEN DU TARN
  • Contact

Texte libre


                                         
  baup.andre@orange.fr                               
                                  

Archives

Articles Récents

11 juillet 2008 5 11 /07 /juillet /2008 20:16
Albi. Dix idées pour faire avancer le vélo en ville
DDM
Extraits de La Dépêche du Midi
Dix idées pour faire avancer le vélo en ville Des chevrons pour guider les cyclistes sur les carrefours aux sas en passant par les nouveaux contresens cyclables, de nouvelles initiatives sont prises pour mieux pédaler.

« Les conducteurs voient mieux les cyclistes et sont plus aimables avec eux », juge une usagère.

Comme en bas des Lices, ce système permet aux cyclistes de se placer devant les autres véhicules au feu rouge et d'être les premiers à démarrer au vert.

Sorti du cerveau bouillonnant d'idées pour le vélo de Steve Jackson, un système permet aux cyclistes et aux piétons d'emprunter le pont de Cantepau. (photo ci-contre) Le trottoir aval est doté d'une bordure surélevée pour le séparer de la rocade et un escalier sommaire fait avec des rondins de bois permet de franchir le talus antibruit.

Le conseil municipal a voté lundi une délibération autorisant le maire à poursuivre les négociations avec Réseau ferré de France (RFF) en vue d'équiper la rue des Agriculteurs d'un aménagement cyclable le long de la voie ferrée Albi-Saint-Juéry.

 
Dix idées , c'est bien !  Deux priorités c'est mieux :  je propose donc  des bandes cyclables en continuité et la visibilité pour tous de ces mêmes bandes (peinture verte, par exemple).

En effet , actuellement le pseudo réseau cyclable  se résume à un pointillé dans la Ville d'Albi. Réseau en pointillé quelque fois effacé , d'autres fois à contre-sens de la circulation ou encore, plus rarement, matérialisé en vert. Dans ce réseau discontinu, le cycliste plein de bonne volonté , au bout de quelques hectomètres , se retrouve au milieu de la circulation automobile.

 Plusieurs solutions s'offrent alors à lui, s'infiltrer à ses risques et périls dans le flot des voitures, prendre le trottoir  , prendre le passage pour piétons, pédaler sur les places piétonnières ou encore les rues piétonnes . ces trois dernières possibilités étant strictement interdites par le Code de la Route auquel les cyclistes sont aussi astreints.

Quelles conséquences actuellement pour les citoyens albigeois confrontés au pseudo réseau cyclable de la Ville ?
Il nous procure des citoyens à "deux vitesses" : Les automobilistes et les utilisateurs de deux roues à moteur verbalisables à souhait  et les cyclistes bénéficiant d'une clémence tout à fait dans l'air du temps.

Les deux priorités énoncées plus haut permettraient une utilisation plus équitable de toutes les voies de notre ville par ses utilisateurs et surtout une meilleure harmonie et une meilleure compréhension entre utilisateurs d'engins motorisés et cyclistes.
C'est à ce pacte entre citoyens qu'une municipalité doit se consacrer et non le contraire, par seul souci de communication .

A.Baup

Partager cet article

Repost 0

commentaires